Nos tutelles

CNRS UTBM

LES AUTRES EQUIPES IRAMAT

CRP2A LAPA CEB

Rechercher





Accueil > Productions scientifiques > Ouvrages récents

Archéologie du fer en Lorraine - Minette et production du fer en bas fourneaux dans l’Antiquité et au Moyen Age

publié le , mis à jour le

Archéologie du fer en Lorraine - Minette et production du fer en bas fourneaux dans l'Antiquité et au Moyen Age

On a longtemps considéré que la minette, ce minerai de fer qui est à la base du développement industriel de la sidérurgie lorraine aux XIXe et XXe siècles, n’avait pu être utilisée au cours des périodes plus anciennes, en raison de sa faible teneur en fer et de sa gangue riche en calcaire et en phosphore. On estimait que les minerais dits de fer fort, largement représentés en surface des plateaux, lui avaient été préférés jusqu’à l’aube de la Révolution industrielle. Pourtant cette vision surannée est battue en brèche par les recherches archéologiques qui ont été menées, sur le terrain et en laboratoire, au cours des vingt dernières années. Non seulement, l’utilisation de la minette est mise en évidence dès le Ve siècle de notre ère, et peut-être même un peu avant, mais il s’agit d’un choix presque exclusif durant tout le Moyen-Age, où de véritables districts de production sont mis en place dans le Pays-Haut et sur le Plateau de Haye. Des fouilles archéologiques de plusieurs ateliers de production, et les études de laboratoire qui ont suivi, ont permis de décortiquer les conditions techniques de l’emploi de ce minerai dans les bas fourneaux. Des informations essentielles sur l’adéquation de sa composition avec les techniques de production anciennes sont ainsi mises en lumière. Ces travaux novateurs permettent ainsi de présenter une nouvelle trame historique du développement de la sidérurgie ancienne en Lorraine avant l’apparition du haut fourneau, en renversant totalement les schémas traditionnellement admis.

Marc Leroy, Paul Merluzzo, Cécile Le Carlier
Fensch Vallée éditions, Knutange, 2015, 372 p.