Nos tutelles

CNRS UTBM

LES AUTRES EQUIPES IRAMAT

CRP2A LAPA CEB

Rechercher





Accueil > Actualités

Soutenance HDR de Florian Téreygeol (LMC-IRAMAT) La place de l’expérimentation dans l’étude des procédés métallurgiques anciens

publié le , mis à jour le

Soutenance HDR de Florian Téreygeol (LMC-IRAMAT) La place de l'expérimentation dans l'étude des procédés métallurgiques anciens

Jeudi 06 décembre 2018 à Université de Haute-Alsace, campus de la Fonderie, 16 rue de la Fonderie (Mulhouse)

La soutenance de HDR de Florian Téreygeol (LMC-IRAMAT) intitulée « La place de l’expérimentation dans l’étude des procédés métallurgiques anciens » se déroulera le jeudi 6 décembre 2018 à partir de 14h30 dans l’amphithéâtre 2 sur le campus de la Fonderie de l’Université de Haute-Alsace ( 16 rue de la Fonderie à Mulhouse).

L’archéologie expérimentale sur les métaux est intimement liée au développement de la paléométallurgie. Elle touche un large spectre chronologique dont seule la période contemporaine reste encore exclue. Dans le cas français, si les travaux paléométallurgiques s’engagent dans l’immédiate après-guerre, il faut attendre les années 80 pour que l’expérimentation intègre le champ de la recherche sur les métallurgies anciennes. Depuis cet engouement ne s’est pas démenti mais, paradoxalement, l’expérimentation trouve difficilement sa place dans le cursus de formation universitaire des archéologues. Dans le cadre de mon travail sur les systèmes de production des métaux non ferreux, je présente comment l’expérimentation vise en premier lieu à restituer des procédés de production dans leur complexité. Selon le besoin et la faisabilité, l’expérience intègre tout ou partie de l’environnement lié à la technique considérée. Je montre également la place de la source écrite comme support à la définition d’un plan d’expérience et le retour d’expérience qu’il est possible d’attendre du travail expérimental. Enfin, l’expérimentation est abordée comme mode d’identification des matériaux paléométallurgiques.